• Le 30 novembre 2020
    Campus Centre Loire
    Cité des Congrès, Nantes

La pollution des océans par les plastiques. Colloque organisé par Odile DELFOUR-SAMAMA, dans le cadre du Centre de Droit Maritime et Océanique (CDMO) avec le soutien de l'Institut Universitaire Mer et Littoral (IUML) de l'université de Nantes.

La pollution des océans par les plastiques. Colloque organisé par Odile DELFOUR-SAMAMA, dans le cadre du Centre de Droit Maritime et Océanique (CDMO) avec le soutien de l'Institut Universitaire Mer et Littoral (IUML) de l'université de Nantes.

Colloque organisé dans le cadre des Journées scientifiques de l'université de Nantes,
à l'origine prévues en juin 2020, mais reportées au lundi 30 novembre 2020,
à la Cité des Congrès de Nantes.

La pollution des océans par les plastiques

Le plastique, matériau omniprésent dans notre quotidien et nos économies est désormais classé par le PNUE comme l’un des plus « grands fléaux environnementaux de notre temps ». En effet, près de la moitié des plastiques déjà produits se transforme en moins de trois ans en déchets. Ces derniers se retrouvent alors massivement dans les cours d’eau et les océans et portent atteinte à l’environnement marin et à terme, en raison de la concentration de contaminants dans les morceaux de micro-plastiques, à la santé humaine.

L’objet de ce colloque est, dans un premier temps d’interroger la pertinence du cadre juridique en vigueur confronté à une pollution qui bien que majoritairement d’origine tellurique, peut également avoir une source océanique. De même, si la démarche normative se veut majoritairement préventive, elle ne peut faire l’impasse sur les déchets déjà présents dans les océans et, de ce fait, sur l’existence de mécanismes susceptibles de réparer ce préjudice environnemental. Néanmoins, une telle réflexion serait incomplète si elle n’était pas intégrée dans une perspective plus large associant notamment les sciences économiques, les sciences du vivant, les sciences de l’ingénieur afin que les échanges interdisciplinaires permettent, au-delà du constat de l’urgence de la situation, d’imaginer en commun des solutions innovantes.